Passer au contenu

Jour 25 – P’tits Jésus

2012 25 décembre
par Jacques
semaine25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs p’tits Jésus semblent flotter dans un liquide amniotique, comme si Marie et Joseph avaient bénéficié des plus récentes techniques de reproduction. Ils sont si nombreux qu’on les compte à la livre comme le fromage P’tit Québec qui trône sur toutes nos tables familiales. Chacun peut avoir son P’tit Jésus, du format qu’il préfère. N’en déplaise à ceux et celles qui pourraient en être offusqués, mon P’tit Jésus n’est pas sacralisé.

Il en est tout autrement du Jésus qui vient de naître dans les crèches des églises. Il repose calmement, veillé par ses parents, Marie et Joseph. Les bergers et leur troupeau entourent le divin enfant, le bœuf et l’âne le réchauffent et les anges veillent sur lui. La représentation de la Nativité m’a toujours fasciné. J’avais hâte de voir la crèche lorsque j’allais à la messe de minuit. L’odeur de l’encens, les grands cierges allumés, le cérémonial de la liturgie, les cantiques qui résonnaient dans l’Église, tout cela contribuait à la magie du Noël que j’aimais tant.

Nous n’avons pas de crèche de Noël sous notre sapin mais je me souviens de celle que possédaient mes parents. Même si elle était modeste, elle était le joyau de nos décorations de Noël. Papa l’avait fabriquée lui-même avec du contreplaqué et maman l’avait décorée avec ce qu’elle avait sous la main. Des boîtes à chaussures étaient dissimulées sous les montagnes de papier rocher. La neige qui couvrait le toit de la crèche était fabriquée avec du savon fouetté au batteur électrique. Je me demande encore où maman avait déniché cette idée, mais le résultat était probant.

La pièce maîtresse de notre crèche était, sans contredit, le petit Jésus de cire déposé sur son berceau de paille. Il était magnifique même s’il n’était pas à l’échelle des autres personnages. On aurait dit qu’en quelques heures, Jésus avait vieilli de plusieurs mois. J’étais fasciné par ce petit enfant beau et délicat, couché sur une mangeoire de paille. Avec ses yeux de verre, ses cheveux blond naturel et sa jolie robe blanche, il semblait si vrai et en tous points, pareil aux images pieuses que je conservais dans mon missel.

Depuis longtemps je n’ai plus ni missel, ni images pieuses, mais je sais que pour tous les chrétiens, le 25 décembre est  avant tout une fête religieuse.  Il est minuit et Jésus vient de naître… Le temps de l’Avent prend fin et cède la place à la célébration de la naissance du divin enfant.

Il es né le divin enfant
Jouez hautbois, résonnez musettes
Il est né le divin enfant
Chantons tous son avènement.

6 commentaires laisser un →
  1. décembre 25, 2012

    Merci pour cette aventure de l’Avent vécue à travers ton imaginaire débordant et généreux.
    Passez un beau Noël et au plaisir de vous retrouver en début de nouvelle année.
    J’embrasse le Jac’Noël et sa Fée des Étoiles.

    • Jacques Thisdel lien permanent *
      décembre 25, 2012

      À toi aussi fidèle lectrice, de joyeuses Fêtes et au plaisir de se revoir bientôt.

  2. décembre 25, 2012

    Joyeux Noël sans oublier ton Attachée…
    Plus de dring dring dring pour mon levé.
    Ça commençait tellement bien ma journée.
    Je réclame un calendrier de l’Après.
    P.S.: je crois que le Père Noël a des ailes,il est monté
    jusque chez moi, serait-il de la même famille qu’Esimésac?

  3. décembre 25, 2012

    Dernière fois pour découvrir ce que nous cachait cette boîte aux trésors et lire toute la belle poésie qui les accompagnait. J’en suis un peu triste mais je me dis qu’un jour, on pourra lire et revoir le tout dans une jolie édition digne de ces oeuvres riches d’imaginaire qui nous font rêver. Bravo !

    • Jacques lien permanent *
      décembre 26, 2012

      Dernière réponse à ton message; merci d’avoir suivi ce projet qui prend maintenant le chemin des beaux souvenirs.

Laisser un commentaire

Note : Vous pouvez utiliser un XHTML basique dans vos commentaires. Votre adresse courriel ne sera jamais publiée.

S'inscrire au flux des commentaires via RSS