Passer au contenu

Jour 24 – L’arche de Noël

2012 24 décembre
par Jacques
semaine24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un navire allégorique vogue sur l’eau et roule sur la terre, par beau temps et mauvais temps, contre vents et marées, du pôle Nord au pôle Sud, c’est L’arche de Noël. En voici l’histoire…

Depuis des mois, une très désagréable rumeur circule à travers la toundra. On ne célèbrera pas la Noël cette année. Après des siècles et des siècles de festivités, il n’y aura pas de réjouissances le 25 décembre. Nulle part dans le monde, les petits et les grands enfants ne recevront leurs étrennes. Suspendue la tradition séculaire du temps des Fêtes.

Plusieurs craignent même le pire… Foi de Mayas, la fin du monde arrivera le 21 décembre, au solstice d’hiver. «Quatre jours avant Noël! Y avez-vous pensé?», riposte le Père Noël, en prêtant l’oreille aux oiseaux de malheur. À l’insu de tous les météorologues, ceux-ci prédisent même une grande catastrophe naturelle, un déluge de neige pendant quarante jours et quarante nuits. De quoi faire disparaître les cheminées des maisons, rendre périlleuse la livraison des cadeaux, et nulle la visibilité dans la voie lactée. Comment se rendre au Sud par un temps pareil?

Même s’il est sceptique, le Père Noël préfère ne courir aucun risque. Après tout, si une telle catastrophe arrivait, tous les lutins seraient en chômage et lui-même devrait fermer boutique. Et Dieu sait à quel point il n’est pas disposé à prendre sa retraite, malgré tout le bien qu’en disent les nouveaux sexagénaires!

Le Père Noël décide alors de convoquer une assemblée extraordinaire de tous ses lutins. Coûte que coûte, les enfants du monde entier doivent festoyer la nuit de Noël, leur déclare-t-il. Ce n’est pas un déluge de neige qui nous empêchera de rendre les étrennes de Noël, à bon port. Rendre à bon port… Et oui, c’est la solution, s’exclame le Père Noël. Comme mon ancêtre Noé, je braverai le déluge de neige sur une arche. La mer sera certainement plus sûre que le ciel.

Les lutins se mettent vite à l’ouvrage, car le temps est compté.  Ils construisent une belle arche de Noël, rayée rouge et blanc, et suffisamment grande pour engranger tous les cadeaux qu’ils ont fabriqués et y loger les blancs moutons choisis pour veiller sur la crèche du P’tit Jésus.

Le navire amphibie est maintenant prêt à affronter toutes les intempéries. Dans la cale du bateau, les étrennes sont rangées à côté des moutons qui bêlent un peu, en se faisant une place sur la paille. Levez les amarres, ordonne le Père Noël. D’une main assurée, il prend le gouvernail et met le cap sur le sud. Et vogue sur les eaux de l’Arctique, l’arche de Noël…

Le jour fatidique arrive sans que le ciel ne tombe sur la terre. À peine l’arche de Noël est-elle secouée par une tempête de neige, des vents forts, de la poudrerie, pas de quoi fouetter un Père Noël ni ses blancs moutons! Ah! Ces Mayas, ils nous ont bien eus, pense-t-il en souriant.

Le Père Noël arrive à bon port le 24 décembre, comme prévu. Il s’apprête à accoster son arche de Noël au quai de Québec et à faire descendre tous les blancs moutons qui doivent garder la crèche du P’tit Jésus. Ouf ! Ils l’ont échappé belle, et nous aussi.

Sortez vos biscuits, versez un verre de lait, le Père Noël arrive…

 

6 commentaires laisser un →
  1. décembre 24, 2012

    Un petit bijou que cette belle arche de Noël avec toute la magie de la poésie qui l’accompagne et nous transporte dans les merveilleux rêves de notre enfance.

    • Jacques lien permanent *
      décembre 24, 2012

      Toi qui aimes les voyages, pourquoi ne demandes-tu pas au Père Noël de faire une croisière sur son arche ?

  2. décembre 24, 2012

    Mes biscuits sont prêts mais je n’ai pas de cheminée, que faire?

    • Jacques lien permanent *
      décembre 24, 2012

      Mets une échelle à la fenêtre de ton appartement. Le Père Noël est débrouillard, en grande forme, et un peu gourmand. L’odeur de tes bons biscuits saura l’allécher et le mener jusqu’à toi… mais pour plus de sûreté, déverrouille aussi la porte de l’entrée. Tu m’en donneras des nouvelles.

  3. décembre 24, 2012

    À Jacques et sa plume prolifique,

    N’ai jamais eu autant de plaisir à consulter un cahier de l’avent… Et cette arche de Noé qui déjà m’avait plu énormément en galerie, voilà que je découvre son histoire qui m’a chaviré tellement elle est belle!

    Toutes ses magnifiques décorations de Noël et les mots qui les accompagnent ont tout pour faire un merveilleux livre de Noël! Qui sera le chanceux éditeur qui publiera le tout????

    Un grand merci et le plus beau des Noël blanc, rouge et vert!

    Sylvie
    xxx

    • Jacques lien permanent *
      décembre 24, 2012

      Jacques et sa plume prolifique te remercient et te souhaitent une merveilleuse nuit de Noël. L’arche de Noël roule vers chez-toi. Le Père Noël sera bientôt là…

Leave a Reply

Note : Vous pouvez utiliser un XHTML basique dans vos commentaires. Votre adresse courriel ne sera jamais publiée.

S'inscrire au flux des commentaires via RSS